Histoire

De la collecte à la gestion territoriale de la formation

  • 1972–1980 : l’implantation régionale et le service de proximité
    En 1972, création de l’AFOS PME, Fonds d’Assurance Formation interprofessionnel et national dédié aux PME-PMI et chargé de la collecte et de la gestion des fonds de formation des entreprises appartenant aux professions relevant de la CGPME.
      
  • 1980–1990 : le développement de l’investissement formation des PME
    En 1987, les confédérations fondatrices définissent une politique d’investissement, "qui prend en compte les intérêts individuels et les objectifs de l’entreprise à moyen et long termes".
    En 1985, avec le nouveau dispositif des contrats d’insertion en alternance pour les jeunes de moins de 26 ans, AGEFOS PME devient organisme mutualisateur agréé au titre du 0,1 % et 0,2 %.
      
  • 1990-2000 : l’ingénierie de projets
    Une gamme de services de plus en plus étendue est proposée aux adhérents, en développant par exemple des dispositifs adaptés aux spécificités des TPE ou au contraire des très grandes entreprises.
    Une véritable ingénierie financière, mobilisant des fonds publics et européens, renforce les interventions d’AGEFOS PME dans les entreprises.
    La démarche qualité se généralise dans les sections régionales dont plusieurs vont obtenir la certification Iso 9001.
    En 1995 AGEFOS PME reçoit son agrément en tant qu’OPCA.
      
  • 2000 : l’articulation avec les territoires
    AGEFOS PME inscrit ses stratégies de formation dans une approche territoriale qui considère l’entreprise et ses multiples interactions avec l’environnement.
     
  • 2004 - 2007 : l’individualisation de la formation
    L’accord Interprofessionnel de 2003, la loi de 2004, l’ANI PME et son avenant DIF de 2005 placent l’individu au cœur de l’évolution des dispositifs de formation : VAE, professionnalisation, Droit Individuel à la Formation, deviennent les maîtres mots des politiques de formation.
    L’arrêté du 13 novembre 2006 (modifiant l’arrêté du 22 mars 1995 portant agrément d’organismes paritaires collecteurs agréés) donne à AGEFOS PME un agrément à la fois interprofessionnel et interbranches.
      
  • 2008-2011 :
    La crise économique et financière et son impact majeur sur la situation des entreprises et l’emploi en France va marquer l’ANI (Accord National Interprofessionnel) de 2009 et réorienter fortement les fonds de la formation professionnelle vers l’emploi. Par sa stratégie de proximité et son expérience inédite de la sécurisation des parcours dans le cadre du CTP, AGEFOS PME tire son épingle du jeu et conjugue compétitivité et emploi des entreprises en brandissant instantanément le leitmotiv « Former plutôt que licencier » dans le cadre des plans anti-crise.
  • 2012-2015 :
    La crise perdure, le chômage grimpe, les partenaires sociaux négocient un ANI (Accord National Interprofessionnel) qui va entraîner une loi majeure contribuant à faire émerger, de façon claire, une politique publique solidaire de sécurisation des parcours professionnels, et une politique d’investissement formation responsable, appelant la mise en œuvre d’une garantie formation.

Haut